Aide internationale pour l'enfance
   

Membres du C.A.

© David Pinzer

 

Roxana Robin : Directrice générale

Roxana Robin, fondatrice et directrice générale de l'Aide internationale pour l'enfance, a travaillé comme bénévole dans un orphelinat en Inde. Cette expérience, ainsi que son désir de consacrer sa vie à la lutte contre l'injustice faite aux enfants, l'ont convaincue de l'urgence de l'engagement en faveur des droits des enfants. Rentrée au Canada, elle fonde l'Aide internationale pour l'enfance en 2000.

En 2006, Roxana Robin a reçu la Médaille de la Paix décernée par le YMCA du Grand Montréal ainsi que la Médaille du mérite de l’Ordre des Chevaliers de Sainte-Catherine du Sinaï pour son engagement dans la lutte contre l’exploitation des enfants.

 

Christine Durocher : Présidente

Profondément engagée, Christine Durocher place l’enfant au centre de sa vie, de ses actions. Elle est présidente de l’AIPE et accompagne l’organisme depuis sa création. Année après année, Christine se rend à Vizianagaram en Inde pour partager le quotidien des enfants et des parents auprès desquels l’AIPE agit. Son amour des enfants, Christine le vit aussi ici, à Montréal, en plein cœur du quartier Saint-Laurent, à titre de directrice générale du Centre de la petite enfance Tchou-Tchou, qui déborde d’une vie joyeuse. Le CPE est d’ailleurs reconnu pour la qualité de ses services et son leadership pédagogique. En 2010, le CPE Tchou-Tchou s’est associé avec le Dr Gilles Julien, pédiatre social bien connu, pour l’ouverture d’un centre de pédiatrie sociale.  Ceci est d’autant plus important que le secteur manque encore de ressources communautaires pour les familles et près de 44% des enfants de moins de 5 ans y vivent sous le seuil de faible revenu. C’est aussi l’un des quartiers de Montréal où les enfants comptent le plus fort risque de présenter des retards de développement au moment de leur entrée à l’école.  En plus d’œuvrer dans le domaine de l’éducation depuis 15 ans, Christine est aussi l'auteure du guide Le Montréal des enfants, paru aux Éditions Stanké. Elle rêve d'un monde où tous les enfants auraient la possibilité de vivre leur enfance.

 

Bernard Beauchamp : Vice-président et trésorier

 

Bernard Beauchamp est président de Tours Chanteclerc, un tour-opérateur spécialisé dans l'organisation de voyages depuis 1970. Diplômé de l'École Supérieure des Transports (Paris) et ancien président de l'Association des agents de voyages du Québec, il est actuellement président-fondateur de l'Association des Tours-Opérateurs du Québec. Père de 3 filles, Bernard Beauchamp est très sensibilisé au sort des enfants dans le monde, particulièrement les plus défavorisés.

 

Hélène Vanier : Secrétaire

Hélène Vanier détient une maîtrise en histoire de l’art et œuvre à la diffusion des arts et de la culture depuis plus de vingt-cinq ans.  Elle a notamment dirigé un festival de films en Estrie et dirige actuellement un centre d’exposition sur la Rive-sud de Montréal. En 1999, elle entreprend un séjour au Népal dans un des orphelinats de Child Haven International. Elle renouvelle l’expérience au Bangladesh en 2007.  Ces quelques mois passés en compagnie des enfants et sa rencontre marquante avec Bonnie et Fred Cappuccino, fondateurs de Child Haven, la convainquent de la nécessité d’agir et de s’engager pour la cause des enfants. Depuis une dizaine d’années, elle organise des levées de fonds pour Child Haven et pour l’AIPE et souhaite poursuivre des démarches concrètes pour permettre l’accès à l’éducation aux enfants dépossédés ou victimes d’exploitation.

 

Hélène Masson : Administratrice

 

Retraitée d’une agence des Nations-Unies depuis plusieurs années, Hélène Masson maintenant travaille pour diverses ONGs comme consultante ou bénévole, plus récemment dans le domaine de l’édition, la traduction et l’organisation d’événements spéciaux. Ayant vécu assez longtemps hors du Canada, ainsi que visité et travaillé dans plusieurs pays en voie de développement, elle maintient que si tout le monde prenait la peine de s’impliquer—même un tout petit peu—ce monde serait plus accueillant pour les enfants et certainement plus promettant. Mère de trois enfants et grand-mère de sept, elle croit fermement que le genre d’avenir dont nous jouirons dépendra non seulement sur l’éducation reçue par les enfants du monde mais surtout sur la façon dont on les traite maintenant. Un enfant malheureux saura causer la guerre; un enfant heureux oeuvrera pour la paix.

 

Sélim Kfoury: Administrateur


Sélim Kfoury détient un doctorat en Sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Après avoir enseigné pendant une vingtaine d’années, notamment comme professeur adjoint à l’UdeM, il fonde en 1984 son entreprise de consultation en gestion de formation et de ressources humaines. Il a fait partie de plusieurs Conseils d’administration, entre autre, les PACHE, ONG qui collecte des fonds au profit des écoles de Haute-Égypte. Maintenant retraité, il donne de son temps comme bénévole pour l’alphabétisation et la francisation de nouveaux immigrants. Il souhaite partager son expérience avec l’AIPE au profit des enfants dépossédés ou victimes d’exploitation.

Sue Simatos: Administratrice

Sue Simatos est animatrice de vie spirituelle et engagement communautaire pour les écoles secondaires John Rennie et Lindsay Place High, situées à Pointe-Claire, Québec. Elle détient un baccalauréat en psychologie et chapeaute un comité d’étudiants souhaitant s'impliquer sur les questions de justice sociale à la fois globalement et localement. Le comité de justice social supporte des organismes tels que qu’Aide internationale pour l’enfance, Dans la rue, Amnistie International, les services familiaux Amcal et la Mission Old Brewery. Les élèves apprennent l'art oratoire et développent des compétences en leadership afin de devenir des défenseurs efficaces pour les enfants moins bien nantis. Elle organise également des voyages de bénévolat respectueux de l'environnement et interculturels en Amérique centrale et du Sud. Les élèves en apprennent davantage sur la citoyenneté responsable et se familiarisent avec les besoins des communautés de pays en développement.